Vous êtes ici : Accueil / Collectivité / Prix des terres en Languedoc-Roussillon : les données 2011 de la SAFER L-R

Prix des terres en Languedoc-Roussillon : les données 2011 de la SAFER L-R

Avec 6 500 hectares sur les 26 000 hectares globalement négociés en région en 2011, la SAFER L-R (Société d’Aménagement Foncier et d’Etablissement Rural du Languedoc-Roussillon) reste le premier opérateur foncier régional. L'artificialisation des sols progresse. Près de 2 800 hectares ont été “ consommés ” l’an dernier, dont 30 % de terres agricoles et 70 % d’espaces naturels. (Annonces légales Hérault).
Prix des terres en Languedoc-Roussillon : les données 2011 de la SAFER L-R

Dominique GRANIER, président de la SAFER LR (14 juin 2012). Photo Daniel CROCI

Article de Daniel CROCI

Lire aussi : Le prix des vignobles en Languedoc-Roussillon

Année après année, le constat dressé par la SAFER L-R (Société d’Aménagement Foncier et d’Etablissement Rural du Languedoc-Roussillon) en matière de prix des terres reste le même. L’urgence d’un changement de politique foncière pour préserver les terres arables se fait de plus en plus prégnante avec le temps, sous la contrainte d’une poussée démographique forte. Les statistiques montrent que quatre nouveaux arrivants en région représentent un hectare de terre neutralisé ! Avec 6 500 hectares sur les 26 000 hectares globalement négociés en région en 2011, la SAFER L-R reste le premier opérateur foncier régional. Ses ventes représentent 670 actes conclus, 65 millions d’euros de rétrocessions pour 4,3 millions d’euros de marge foncière. Dominique GRANIER, qui préside cette structure foncière, a une nouvelle fois alerté sur la forte progression de l’urbanisation des sols, une artificialisation des sols généralisée à l’ensemble du territoire régional. Il regrette l’utilisation définitive de terres arables en couronne des grandes agglomérations et dans la plaine littorale : “ Si demain le besoin s’en fait sentir, il sera plus difficile de reconquérir la garrigue pour en faire de la terre agricole que de remettre en production les bonnes terres agricoles aujourd’hui en jachère et laissées à l’urbanisation ”. Près de 2 800 hectares ont été “ consommés ” l’an dernier, dont 30 % de terres agricoles et 70 % d’espaces naturels. “ La restructuration foncière doit être une priorité, avec la préemption des sols pour permettre la constitution de stocks fonciers pour l’installation ou l’extension des exploitations ” a indiqué le président. Des conventions sont en cours de formalisation avec les conseils généraux de la région afin de croiser les politiques foncières et de favoriser l’installation de jeunes agriculteurs.

Aider les jeunes agriculteurs à s’installer

Aider les jeunes agriculteurs à s’installer est l’autre credo de la SAFERLR. L’an dernier, la société d’aménagement a suivi 112 dossiers en faveur de l’installation de jeunes agriculteurs représentant quelque 2 000 hectares de foncier. La SAFER-LR a traité directement un tiers de ces surfaces. Les chiffres sont toutefois en forte baisse : “ Nous avons traité jusqu’à 4 000 hectares par an par le passé ”, déplore Dominique GRANIER. Avec un autre enjeu majeur dans les années à venir pour l’agriculture et le territoire, celui de la transmission des entreprises agricoles : 38 % des exploitants agricoles sont âgés de plus de 55 ans.

Un modèle économique fragile

La SAFER LR peut apparaître comme un géant aux pieds d’argile. On se souvient que les collectivités ont récemment participé à la recapitalisation de la structure. Avec seulement 8 % d’aide publique, la SAFER LR, qui traite essentiellement les petites affaires (410 sur les 670 dossiers), poursuit sa mission de service public à faible marge (sa marge nette a été de 4 340 000 euros en 2011).

Marché foncier rural 2011 en Langue doc-Roussillon : les tendances

• Un marché foncier en progression : + 13 % en valeur, + 10 % en surface. Avec près de 26 000 hectares cédés pour une valeur de 612 485 000 euros, le marché foncier de l’espace rural est en progression en 2011 par rapport à 2010. Cette hausse est de 10 % en surface et de 13 % en valeur. La progression est liée à la forte hausse du marché non-agricole : + 20 % en valeur et + 12 % en surface.

• Un marché forestier en forte hausse : + 40 % en surface, + 48 % en valeur. Le marché forestier connaît lui aussi une progression nette en 2011, de 40 % en surface et de + 48 % en valeur. Mais son impact sur le marché total est inégal en fonction du critère retenu. Il représente seulement 5,5 % de la valeur totale du marché. En revanche, 19 % de la superficie vendue en Languedoc-Roussillon est composée de forêts. La fiscalité avantageuse sur les cessions-acquisitions forestières, l’engouement pour le bois de construction avec une progression de + 27 % du prix de vente du bois et le développement de la filière bois en région expliquent partiellement cette progression. Ces chiffres sont toutefois en trompe-l’oeil. En effet, Groupama s’est séparé l’an dernier de son foncier forestier situé en Lozère (plus de 1 000 ha). Cette opération d’importance a gonflé artificiellement les données de ce marché spécifique.

• Un marché agricole en recul : - 15 % en valeur, - 1% en surface.

Le marché agricole est en perte de vitesse ; sa valeur a baissé de 15 % par rapport à 2010. Pourtant, avec près de 13 500 hectares, il représente le segment le plus important de l’espace rural en surface, soit 51 % des surfaces totales transmises.

• L’urbanisation des terres, un phénomène préoccupant d’un point de vue agricole. La progression du marché s’explique par une forte augmentation du marché non-agricole. En effet, celui-ci progresse de 945 hectares en superficie et de 85 924 000 euros en valeur. La progression du marché non-agricole est essentiellement liée à l’artificialisation des sols agricoles, soit 3 730 hectares en 2011 qui ne retourneront plus à l’agriculture.

Prix moyen des terres en /ha en région

Hérault  : 7750 en 2010, 7900 en 2011

Aude  : 6470 en 2010, 6620 en 2011

Gard 8840 : en 2010, 9410 en 2011

P-O 9780 : en 2010, 8670 en 2011

Lozère : 4150 en  2010, 4070 en 2011

> Plus d’informations sur le site Internet de la SAFER L-R : www.saferlr.com

Article publié dans l'Hérault Juridique & Economique du 21 juin 2012. ABONNEMENT

Mots-clés associés : ,
A LA UNE CETTE SEMAINE


journal-specialise-30012013-5.gif

   
Annonces légales Hérault

Annonces légales HéraultHJE n°2942

A feuilleter en ligne. Découvrez notre journal d'annonces légales Hérault Juridique & Economique, en mode fluidbook©.

Voir ce numéro

Annonces légales Hérault

Annonces légales HéraultHJE n°2932

A feuilleter en ligne. Découvrez notre journal d'annonces légales Hérault Juridique & Economique, en mode fluidbook©.

Voir ce numéro

Liens utiles

Banque alimentaire de l'hérault